Katy HAZAN

Katy Hazan

Biographie

Katy HASAN

 

Une voix d’enfant

2 femmes mettent en lumière le parcours d’enfants juifs confiés à l’Assistance publique durant l’Occupation :

  • Marion FELDMAN psychologue clinicienne et Katy Hazan historienne. Un duo pour étudier le rôle de l’Assistance publique pendant et après l’Occupation.
  • Madame FELDMAN clinicienne œuvre sur un dire oral, Madame HAZAN travaille sur des documents écrits.
  • Une consultation de près de 300 dossiers d’enfants, jamais ouverts jusqu’alors.
  • Présentation de l’institution de l’Assistance publique, ses principes, le contexte du vécu des enfants juifs pendant la guerre
  • 14 itinéraires d’enfants et/ou de fratries présentés : devenir de ces enfants et leur parcours de vie, leur connaissance de leur propre histoire, leur capacité à fonder une famille, leur aptitude à transmettre leur histoire à leurs enfants…

A tous les citoyens qui veulent réfléchir en profondeur au développement des enfants et aux devoirs qui sont les nôtres à leur égard.

Cette étude met en évidence, d’une part la façon dont l’Assistance publique considère les gamins, qui fait fi du contexte historique et de la réalité politique, d’autre part la grande difficulté des parents à les récupérer à la Libération, et la façon dont l’Institution a œuvré à une désaffiliation parfois radicale de ces enfants…


Un ouvrage fondamental, un authentique travail de mémoire, sur un sujet jamais étudié à ce jour.

 

Rire le jour, pleurer la nuit: Les Enfants juifs cachés dans la Creuse pendant la guerre (1939-1944)

Dès 1939, de nombreux enfants d’étrangers juifs, surtout allemands, sont exilés en France et séparés de leurs parents. Jusqu’à novembre 1943, le château de Chabannes, situé dans la Creuse, accueille une colonie d’enfants juifs âgés de 5 à 17 ans, pris en charge par l’oeuvre de secours aux enfants (OSE), une organisation médico-sociale juive née au début du siècle.

 

Auteur

Katy Hazan, agrégée d’histoire a obtenu un doctorat d’histoire contemporaine à Paris1-Sorbonne, sous la direction du professeur André Kaspi sur les collectivités d’enfants juifs après la guerre, et dirige actuellement le service Archives et histoire de l’OSE, une organisation qui existe toujours.

Elle a également participé comme conseillère historique, à de nombreux films, le dernier sur le circuit clandestin de l’hôpital Rothschild.

 

Madame HASAN a publié de nombreux ouvrages dont Les Orphelins de la ShoahLes maisons de l’espoir (éd. Les Belles Lettres, 2000), Le Sauvetage des enfants juifs pendant l’Occupation dans les maisons de l’OSE 1938-1945 (éd. Somogy, 2009) et Les Enfants de l’après-guerre dans les maisons de l’OSE (éd. Somogy, 2012).

 

OSE ou le sauvetage des enfants juifs pendant l’occupation

L’Organisation de protection de l’enfance, l’OSE est une organisation caritative juive fondée en 1934. Cette dernière a eu un rôle très important dans le sauvetage des enfants juifs en France pendant la Seconde Guerre mondiale. OSE a créé ses propres réseaux clandestins pour placer des enfants et des familles juives dans la zone méridionale au début de 1943 : ce sont d’abord des efforts de sauvetage depuis l’arrivée au pouvoir d’Adolf Hitler en 1933 et après la chute du nazisme.

 

En 1941, pour les deux ans de l’institution, le directeur, Félix Chevrier, propose aux enfants de rédiger un journal, en guise de projet pédagogique. Ce journal raconte la vie quotidienne du château jusqu’en mai 1942 à travers des dessins, des lettres, des chansons, des poèmes et des photographies. Une brève période dans la chronologie de la guerre, qui coïncide à un moment de répit pour les Juifs de la zone libre.

 

Ce livre contient la transcription intégrale du journal. À travers les histoires intimes d’enfants juifs en France sous l’Occupation, il nous expose une partie méconnue de l’histoire de la Shoah en France. C’est un document historique exceptionnel et poignant.

 

Thèmes: 

Deuxième guerre mondiale

Collection : 

Mémorial de la Shoah